C'est votre rêve ?

Tout d’abord posez-vous les bonnes questions.

 

On peut en retenir 3 principalement :

– Est ce que le temps  que vous avez à disposition sera suffisant pour s’occuper du mieux possible de votre chiot ?

– Est ce que les moyens financiers que vous possédez seront suffisants pour subvenir aux besoins d’un chiot ?

– Est ce que la motivation ( ou l’énergie)  sera suffisamment importante pour entretenir une bonne relation avec un chiot ?

 
Meredith-Grey du Val de la Petite Creuse - Domaine des Taonga - Elevage de Bergers Allemands en Normandie

Le facteur temps

 

Un chiot ne peut/ne doit pas rester tout seul.

Il n’est pas capable neurologiquement de maîtriser son stress vis à vis de la solitude.

Depuis qu’il est né, le chiot vis 24h/24h avec sa mère, ses frères et ses sœurs.  Chez vous c’est l’inconnu, tout est étranger : les odeurs, les bruits, les pièces, il ne reconnaît rien. 

De ce fait, si on n’est pas là pour le rassurer  par une présence constante et lui apprendre à contrôler son stress, cet inconnu devient source d’angoisses pour un cerveau immature. Vous vous exposez aux destructions par ennuis, aux pleurs incessants, …,  pour en arriver à un état d’anxiété chronique et de mal être qui accentuera les comportements énumérés. 

Un chiot n’est pas encore capable de contrôler ses sphincters.

L’apprentissage de la propreté se fait au fil du temps, en grandissant, avec de la patience. C’est pourquoi, il faut être présent pour sortir le chiot régulièrement afin qu’il enregistre le lieu où il a le « droit » de se soulager. 

 

NB : On peut quand même relevé qu’il ne fera JAMAIS à l’endroit où il dort. C’est pourquoi certains préconisent d’enfermer le chiot pendant tout le temps des absences dans une caisse/cage. Pour être bref à ce sujet, la méthode de la cage/caisse n’est pas une méthode que je conseille dans cette optique là. 

 

Il a besoin de continuer à être familiarisé.

La familiarisation du chiot est primordiale pour son équilibre psychique, Il aura besoin dès les premiers instants de continuer de s’enrichir d’expériences positives pour découvrir de nouveaux endroits, de nouvelles personnes, d’autres animaux et surtout d’autres congénères. Les sorties dans un jardin ou très vite autour de l’immeuble ne lui suffiront pas pour être un chien adulte épanoui.

La grandes majorité des problèmes de comportements découlent de ce manque de familiarisation par manque de temps. 

 

Lorsque vous faîtes l’acquisition d’un chiot, vous avez en face de vous un bébé chien, il est encore immature psychiquement et physiologiquement. 

Vous avez le devoir et la responsabilité de prendre le temps pour l’accompagner dans son apprentissage de la propreté, de la solitude, de la familiarisation.

Sans cette  prise de conscience vous vous exposerez à de nombreux problèmes comportementaux néfastes pour son bien-être que le chiot adoptera au long terme. 

 

 

Le facteur Argent

 

Accueillir un chiot demande d’avoir les moyens financiers de subvenir au confort de vie de l’animal.

Voici une liste, non exhaustive, des frais que vous rencontrerez tout au long de sa vie.

–  Les frais vétérinaires :

Ils peuvent fortement varier suivant les régions et les cliniques vétérinaires.

Deux catégories de frais vétérinaires :

  • Les frais de santé mensuels/annuels

Dans cette catégorie, sont inclus les vaccins, les vermifuges et les anti-parasitaires externes.

Pour un Berger Allemand comptez entre 70 et 100 Euros par an.

  • Les frais de santé imprévus

Dans cette catégorie, sont inclus les frais vétérinaires imprévisibles, c’est à dire les maladies et les accidents.

Suivant la pathologie, la facture peut vite s’élever à plusieurs milliers d’Euros.  

 

Les frais d’alimentation : 

Une alimentation de qualité est primordiale pour éviter les frais vétérinaires à outrance.

Evidemment, elle a un coût et c’est le poste de dépenses mensuel  le plus important, mais vous vous y retrouverez très vite avec un chien en pleine santé.

Compter aux alentours des 1000 Euros par an pour le budget alimentation, ce qui revient à un peu plus de 80 Euros par mois

 

Les frais divers :

Dans cette catégorie comprend la laisse, le harnais, le panier, les jouets divers, …..

Egalement, le coût de la pension canine pour les vacances, sinon, la caisse de transport et les frais demandés par les gîtes, les hôtels ou les campings.

 

Le facteur motivation ( ou énergie)

 

Il faudra trouver la motivation pour :

–  l’emmener se promener TOUS les jours, même le week-end …  et même si il pleut !

–  Le nourrir matin et soir en lui offrant la meilleure alimentation qu’il soit.

–  lui prodiguer les meilleurs soins pour son bien-être.

–  le comprendre en tant qu’individus avec des émotions, faire preuve d’empathie.

– chercher des solutions adaptées aux problèmes de comportements qu’il peut rencontrer au cours de sa croissance ou de sa vie d’adulte.

Sans la motivation, de nombreux problèmes  mettront sérieusement en péril la relation homme/chien et amèneront à prendre des décisions qui ne sont pas acceptables comme l’abandon ou l’euthanasie. 

 

 

Ainsi, avant d’aller plus loin dans la décision d’acquérir un chiot qui demandera du temps, de l’argent et de la motivation ( ou énergie ), je vous invite à la réflexion. 

Prenez le temps de bien auto-évaluer vos moyens de vous occuper avec bienveillance d’un animal avec qui vous partagerez les 15 prochaines années de votre vie.

un peu de lecture avant de prendre une decision

Après avoir pris connaissance des quelques conditions primordiales pour adopter un chiot au Domaine des Taonga.

Votre décision se précise enfin ?